Blog

12 January 2012
By Réjean Beaucage in Voir (Québec), January 12, 2012

Text

“Il s’agit d’un aboutissement pour ce type d’exploration”

Le platiniste Martin Tétreault dirige et compose pour son Quatuor de tourne-disques depuis 2004, et on a pu le voir à quelques reprises à Montréal depuis 2007, avec des membres qui varient selon les occasions. Il s’agit d’un aboutissement pour ce type d’exploration (mais, qui sait, le grand orchestre de tourne-disques pourrait bien surgir). À cent lieues de la «citation», les deux pieds dans l’abstrait, ces tourne-disques se suffisent à eux-mêmes (pas de disques ici). Étonnamment, si on l’écoute à faible volume, l’espèce de grisaille bruitiste que produit l’enregistrement peut être assez reposante, ou ennuyante, c’est pourquoi il est sans doute préférable d’entendre cela en concert, avec assez de volume pour ressentir le cœur du son. (3/5)

blogue@press-4602 press@4602