La boutique des nouvelles musiques

volume 2: Hourra pour la bastringue Artistes divers

Ambiances Magnétiques - Hourra pour la bastringue, vol.2, est une sélection-compilation de dix-sept pièces de l’étiquette indépendante Ambiances Magnétiques où figurent entre autres les musiciens René Lussier, Jean Derome, Pierre Tanguay, Robert Marcel Lepage, André Duchesne et les musiciennes Joane Hétu, Diane Labrosse.

Un polaroïd sonore des parutions et rééditions sur disques compacts de l’étiquette Ambiances Magnétiques entre 1995 et 1997. Solo, duos, quatuors, fanfares, grands ensembles. Des cordes, des vents, des percussions. Plus de soixante minutes de musique à la manière d’Ambiances Magnétiques, une compilation qui témoigne de la vitalité, de l’actualité, du rayonnement des musiques actuelles québécoises.

Vous avez apprécié la première compilation, vous voulez en connaître plus, vous êtes curieux, vous connaissez peu, vous aimez passionnément, Hourra pour la bastringue, vol 2, s’impose à vous.

volume 2: Hourra pour la bastringue

Artistes divers

Pierre Cartier, Castor et compagnie, Jean Derome

La presse en parle

  • Geert De Decker, Sztuka Fabryka, 1 décembre 2000
  • François Couture, AllMusic, 1 octobre 2000
  • Jeff Melton, Exposé, 1 mai 2000
  • George Zahora, Splendid E-Zine, 11 mai 1998
    Another success for Ambiances Magnétiques…
  • Jean-François Denis, SOCAN, Paroles & Musique, no 4:9, 1 octobre 1997
  • Mario Cloutier, Le Devoir, 20 septembre 1997
    Un morceau de choix qui ravira toute oreille le moindrement disponible à la nouveauté…
  • Pierre Durr, Revue & Corrigée, no 33, 1 septembre 1997
    … offrez le à vos auditeurs les plus fidèles!
  • Éric Parazelli, Voir, 25 juin 1997
    … un univers hétéroclite, éclaté, éclectique. bref, original! […] excellent (4 étoiles)
  • Michel Harvey, Décibels, 5 janvier 1997
    Une expérience franchement imaginative, variée, et à prix modique…

Review

Geert De Decker, Sztuka Fabryka, 1 décembre 2000

Volume 2, Hourra pour la bastringue — While volume 1 has a jazzy tune this one goes to big city café music. Imagine a dark pub situated in small alley filled with smoke, where a band is playing in a corner. If you are able to imagine this then you are able to get the atmosphere that the music brings on this CD. Again sometimes the atmosphere is broken on a pleasant way with musical experiments.

Review

François Couture, AllMusic, 1 octobre 2000

Hourra pour la Bastringue! is the second sampler from the Montréal label Ambiances Magnétiques. While La Bastringue Migratoire covered twelve years of existence and had over 30 albums to select material from, this second installment covered only the 1995-1997 production. And since the booklet from Volume 1 already contained historical and contextual overviews along with presentations on every artist, Volume 2 was packaged with only a catalog (no booklet). As with Volume 1, all tracks were previously released (except for three of them taken from albums that would be on record store shelves later in 1997) and therefore interest for the connoisseur is very limited. The neophyte will find a truncated overview of the label’s production: 1995-1997 marked the release of many albums by Jean Derome (four), Robert Marcel Lepage (four including one re-issue) and René Lussier (four including two re-issues). For a brief moment, Ambiances Magnétiques started to re-issue its first LP-only releases from the mid-1980s and these are also represented here. At the time of its release, Hourra pour la Bastringue! was recommendable only to those who felt a little lost in the sudden burst of releases coming from Ambiances Magnétiques and needed a map.

Archives, Collections & Reissues

Jeff Melton, Exposé, 1 mai 2000

French Canadian label, Ambiances Magnétiques released a second sampler of their diverse artist’s work in 1997. The disc focuses on various combinations of personnel ranging from solo and duet performances to percussion ensembles, and larger groups. Compiled in part by René Lussier, the wide array of compositions vary from outright clarinet pieces to full band accompaniment and what I’d call: pure pandemonium pieces. Robert M. Lepage is featured across four pieces, which features a jazzy lounge suarez to an intense orchestral fugue reminiscent of Present. Lussier himself duets with Lepage on Chants et danses du monde inanimé which I believe has something to do with chants and dances for inanimate objects. Trois Histoires is an uncomfortable song with two guitars in somber competition, which also includes some odd random samples. Jean Derome is represented by four pieces ranging from RIO based free jazz, Navré, an odd recorder piece, to a well-structured jazz piece: all with a certain amount of cabaret and whimsy. Pierre Cartier gets the distinction of the longest piece out of the seventeen the collection. Although the track, Les Fleurs du tapis is a slow jazz ballad, it’s the most memorable and Canterbury-ish in composition. Not one piece conforms to a droning synthesizer style that is more closely associated with the work of Brian Eno or Robert Rich. I guess if the intent was to display varying styles with nerve and joie de vivre, then these tracks meet that requirement. I have to admit that this is a very experimental label and catalogue which is targeted solely for challenging minds and ears.

Review

George Zahora, Splendid E-Zine, 11 mai 1998

Splendid has reviewed quite a few Ambiances Magnétiques releases in the past few months -enough, I think, for regular readers to have learned to expect challenging music from the label. This sampler makes a great introduction -despite including a lot of quirky electroacoustic sound sculptures, there’s a healthy dose of comparatively "traditional" music here: rich orchestral ensemble works, intimate jazz pieces, street music and frenetic art-rock MlDI-operas. The result is a sampler that’s surprisingly warm and welcoming- a cushion of familiar sounds in which even the most timid listener can safely experiment. Another success for Ambiances Magnetiques

Another success for Ambiances Magnétiques…

Critique

Jean-François Denis, SOCAN, Paroles & Musique, no 4:9, 1 octobre 1997

L’étiquette Ambiances Magnétiques propose trois nouveaux disques, chacun ayant une approche distincte et étant d’inspiration diverse.

Ayaya Moses du Fred Frith Guitar Quartet est électrique et éclectique. La guitare y est contrastée, combinant puissance, masse sonore, distorsion, douceur, sons fragiles et ténus. Les pièces de l’Italienne Bignardi, de Claude Vivier et des membres du quatuor, seul et en formation, offrent une vaste palette d’expression. L’oreille s’ouvre et écoute un peu plus loin.

Je me souviens, de Jean Derome comporte deux œuvres pour grand ensemble. La pièce principale du disque, Je me souviens, un hommage à l’écrivain Georges Perec, est une mise en musique d’un livre de Pérec. Ici, on a affaire à 26 courts pastiches de musiques populaires, musiques de danse et de jazz écoutées dans la France des années 60, le tout interprété avec force et délicatesses par le groupe Les Dangereux Zhoms. Les pièces sont enfilés par les propos des musiciens en studio, enregistrées avant et après les prises, donnant un corps unifié au tout.

Les fleurs du tapis, de L’ensemble Pierre Cartier, regroupe huit pièces de musique de jazz. D’écriture somme toute conventionnelle, ces musiques témoignent d’une grande maîtrise tant qu’à l’orchestration.

Par ailleurs, Ambiances Magnétiques lançait récemment une deuxième compilation, Hourra pour la bastringue, regroupant des pièces de ses artistes, et une réédition du disque Le temps des bombes d’André Duchesne.

Une cuvée magnétique

Mario Cloutier, Le Devoir, 20 septembre 1997

Pour ceux et celles qui n’ont pas encore pris pied sur le coloré continent d’Ambiances Magnétiques, voilà une occasion en or. Une heure de musique et une quarantaine de musiciens qui interviennent en solo, duo, trio, quatuor et grands ensembles; ce qui donne un petit aperçu de la face cachée des choses d’une musique souvent exigeante mais toujours accessible. Un morceau de choix qui ravira toute oreille le moindrement disponible à la nouveauté, à la musique qui pose les vraies questions: les clarinettes ont-elles un escalier de secours?

Un morceau de choix qui ravira toute oreille le moindrement disponible à la nouveauté…

Critique

Pierre Durr, Revue & Corrigée, no 33, 1 septembre 1997

Bon, ce n’est qu’une compilation, qui, comme la précédente, offre un panorama des productions du label québécois. N’y cherchez pas l’inédit encore que… y figurent quelques pièces issues de parutions à venir (je pense notamment à Les clarinettes ont-elles un escalier de secours? (Lepage) et aux 3 musiques pour UBU (Derome), de quoi se mettre en appétit. C’est d’ailleurs le rôle d’un tel recueil, et ceci d’autant plus qu’il est proposé à un tarif réduit. Avis aux a(ni)mateurs: offrez le à vos auditeurs les plus fidèles!

… offrez le à vos auditeurs les plus fidèles!

Critique

Éric Parazelli, Voir, 25 juin 1997

Quoi de mieux qu’une compilation des parutions et réeditions de l’étiquette Amblances Magnétiques entre 1995 et 1997 pour avoir un instantané de l’impressionnant nid créatif qu’elle constitue, et pour mieux choisir ses préférés. Les plus prolifiques y sont tous: Jean Derome avec cinq pièces, René Lussier et Robert Marcel Lepage avec quatre chacun, et aussi André Duchesne, Pierre Cartier, Diane Labrosse, Joane Hétu, Pierre Tanguay, et L’Orchestre des pas perdus. Un univers hétéroclite, éclaté, éclectique. Bref, original. 4/5

… un univers hétéroclite, éclaté, éclectique. bref, original! […] excellent (4 étoiles)

La liste d’épicerie

Michel Harvey, Décibels, 5 janvier 1997

Pour couronner le tout, pourquoi pas une brochette de musiciens, musiciennes, expérimentateurs, aventuriers de la scène actuelle montréalaise. Je profite de l’occasion pour rendre hommage à ma manière à ces créateurs sur la brèche depuis des années, jamais à court de projets tous plus délirants les uns que les autres. Les compilations sont toujours la meilleure façon d’avoir en un seul enregistrement une panoplie complète de propositions. Pour le Vol. 2 de leur catalogue, Ambiances Magnétiques à regroupé sur ce disque des musiques de Jean Derome, René Lussier, Robert Marcel Lepage, Diane Labrosse, Joane Hétu, André Duchesne et quelques autres. Une expérience franchement imaginative, variée, et à prix modique…

Une expérience franchement imaginative, variée, et à prix modique…

Autres textes

emoRAGEi no 4, Margen no 12, Rumore no 69

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.