La boutique des nouvelles musiques

Les musiques d’Urnos André Hamel

  • Conseil des arts du Canada

C’est en 1991, lors de recherches effectuées pour l’écriture d’une œuvre pour cornemuse, que j’ai pris connaissance du phénomène urnosséen. Au 3e millénaire avant Jésus-Christ, un peuple de bergers aurait développé une écriture musicale? Quelle découverte fascinante! À l’époque, le monde scientifique s’accordait pour donner un certain crédit aux hypothèses de l’archéologue allemand Alexander Von Stratten. Ce fut le point de départ de l’écriture de Deux pièces pour cornemuse. En 1994, l’anthropologue britannique Tom Blake avança de nouvelles hypothèses qui vinrent contredire les théories du chercheur allemand. C’est en se basant sur ces propositions que le collectif Urnos a conçu le spectacle présenté en 2004 (repris en 2011). Trois ans furent nécessaires à l’équipe d’idéateurs pour mener ce travail à terme. D’abord, l’artiste multidisciplinaire Guy Laramée s’appliqua à reproduire le plus fidèlement possible les instruments. Claire Gignac dirigea les ateliers et Martine Beaulne conçu la trame narrative du spectacle qu’elle mit en scène. Il s’agissait pour ma part d’écrire, pour les instruments reconstitués, une musique qui aurait pu être celle du peuple disparu. M’en suis-je approché? Comment le savoir? Mais pourquoi ne pas le croire un instant et se laisser envoûter par ces sons venus de la nuit des temps et faire ainsi le voyage aux confins d’une mémoire collective peut-être encore inscrite dans nos gènes?André Hamel

  • Collection QB
  • CQB 1720 / 2017
  • UPC/EAN 771028372027
  • Durée totale: 46:43
  • Collection QB
  • CQB 1720_NUM / 2017
  • UPC/EAN 771028372089
  • Durée totale: 46:43

Cet album peut être téléchargé et/ou écouté sur le site actuellecd.bandcamp.com.

Hors catalogue

Cet article n’est pas disponible via notre site web. Nous l’avons catalogué à titre informatif seulement.

Les musiques d’Urnos

André Hamel

La Nef

La presse en parle

  • Pierre Durr, Revue & Corrigée, no 112, 1 juin 2017
    De souffles et de machines, un album qui donne un nouveau souffle à la formule du quatuor de saxophones.
  • Roland Torres, SilenceAndSound, 15 mars 2017
    Les musiques d’Urnos sont la réponse de temps ancrés dans le présent d’un passé fantasmé à la beauté tumultueuse et captivante. Un opus d’ethno-musique poétique aux courbes utopiques hanté par l’imagination et le désir de faire rêver. Intriguant.

Critique

Pierre Durr, Revue & Corrigée, no 112, 1 juin 2017
De souffles et de machines, un album qui donne un nouveau souffle à la formule du quatuor de saxophones.

Critique

Roland Torres, SilenceAndSound, 15 mars 2017

C’est à un voyage dans le temps auquel nous invite le compositeur québécois André Hamel via Les musiques d’Urnos, imaginant une époque lointaine, 5000 ans avant JC, où résonnaient les mélodies d’une civilisation disparue originaire des plaines de l’Indus et qui aurait laissé les bribes des premières annotations musicales et dont les instruments ont été reconstruits pour mener à bien cette création.

Si les 9 titres sont le fruit de l’imagination d’André Hamel, ils ont ce pouvoir évocateur qui transperce l’auditeur de par ses sonorités envoutantes, la cornemuse prenant des airs de passeur temporel portant entre ses notes le souffle de temps anciens.

Il n’y a qu’à fermer les yeux pour se voir projeter en arrière, dans une cour pleine de musiciens virevoltants s’affairant à donner vie à des mélodies, conçues pour plonger les sens dans un tourbillon de pulsations antiques ayant traversé les siècles pour s’échouer sur nos rivages à la modernité éculée.

Les musiques d’Urnos sont la réponse de temps ancrés dans le présent d’un passé fantasmé à la beauté tumultueuse et captivante. Un opus d’ethno-musique poétique aux courbes utopiques hanté par l’imagination et le désir de faire rêver. Intriguant.

Les musiques d’Urnos sont la réponse de temps ancrés dans le présent d’un passé fantasmé à la beauté tumultueuse et captivante. Un opus d’ethno-musique poétique aux courbes utopiques hanté par l’imagination et le désir de faire rêver. Intriguant.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.