CD
1 disque
Hors-catalogue

Hors-catalogue

Cet article n’est pas disponible via notre site web. Nous l’avons catalogué à titre informatif seulement. Vous trouverez peut-être de l’information supplémentaire à propos de cet article sur le site de Ambiances Magnétiques.

Musicien et compositeur remarquable, René Lussier possède un art de conter qui rend tout ce qu’il touche ineffable. Concepteur de l’extraordinaire album Le trésor de la langue, il nous présente son nouvel album intitulé Trois Histoires, disponible sur l’étiquette Ambiances Magnétiques, qui regroupe trois commandes, en fait trois histoires en forme de petits films.

D’abord «Les mains moites», pièce constitué d’une suite de tableaux où le soliste, Jean Derome, est confronté à différents archétypes du monde de la flûte; la flûte synthétisée, la flûte endisquée, la flûte kétaine ou classique, latine ou contemporaine etc. Suivi de «Art Brut» qui est une fiction inspirée par le personnage de Marcel Landreau où René Lussier a choisi, plutôt que d’illustrer son œuvre, de recréer, à partir des documents qu’il a reçus, le climat intérieur du travail du solitaire. C’est une sorte d’hommage à un artiste inconnu ainsi qu’à tous ces créateurs opiniâtres que sont également les «patenteux» du Québec. Et pour terminer «Roche noire», œuvre qui s’appuie sur le parcours des immigrants irlandais au Québec et dont le titre évoque un énorme bloc de pierre déterré par des ouvriers irlandais lors de la construction du Pont Victoria, à Montréal, et qui est devenu depuis un monument à la mémoire des immigrants qui ont péri durant les épidémies de choléra entre 1840 et 1860.

Pistes

    • 1
      Les mains moites
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      18m02s
    • 11
      Art brut
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      15m09s
    • 17
      Roche noire
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      10m34s
Durée totale: 43m55s