CD + Video-CD
2 disques

Si la radio n’apparaît pas, c’est que vous n’avez pas installé Flash ou que votre version n’est pas à jour. Vous devez également activer Javascript.

Radio ›› Atlas Epileptic
Atlas Epileptic
Paradoxal (2004), 5m57s [extrait]
Piste 1 de Atlas Epileptic
CD: Ambiances Magnétiques (2004) AM 127
  • CD
    1 disque
  • +
  • Video-CD
    1 disque

Audio: «Boucles sur boucles en contante mutation.» —W Gibson

Atlas epileptic représente pour Pierre-André Arcand un nouveau cycle dans la continuité de ce qui s’appelle art audio, poésie sonore, musique, non-musique, acoustique, électronique, numérique. Il fait intervenir la voix, le livre sonore, des instruments trouvés ou inventés, traités par un multi-effets et la Macchina ricordi numérique [MRN], un «looper évolutif» jusqu’ici utilisé en performance pour prélever et structurer les sons produits sur place. Cette machine permet également de traiter des fichiers audio, des sons fixés. C’est ainsi que le gène de la parole et Atlas epileptic ont été produits. Les échantillons ont été prélevés dans ses pièces antérieures. Métamusique. La MRN peut aussi fonctionner en mode aléatoire, automatique. La pièce intitulée Mut 830 ms est le résultat d’un tel réglage. Enfin, Portuaire, une pièce d’archive faite avec la Macchina ricordi analogique, trouve bien sa place dans la tonalité des trois pièces finales.

«La linéarité. S’y soustraire serait illusoire. Elle se bat ici avec la simultanéité introduite par la répétition et la surimpression sonore. Une lancinance dans le rappel incessant des éléments.» — Éliane Saint-Arnaud

Vidéo: Cristaux liquides interpréteurs. Clips, animation et installations, «La texture des écrans à cristaux liquides rappelle plus la peinture qu’une photographie.» — Sturgis

À travailler la vidéo en basse résolution, comme sur ce VCD, on est forcément confronté à une plus forte présence des pixels que la compression accentuée. Le flou, le granuleux, les textures, la structure en damier sont alors pris en compte. Bruits et lumière de l’image vidéo deviennent objet d’exploration. En outre, filmer directement l’écran LCD ou le tube cathodique aide à basculer dans l’abstrait. Moultécrans et Framexhibition en sont des exemples nouveaux. Sinon, le contenu des clips réfère à Eros et Thanatos, à une félicité fort hétérogène. L’image et le son restent indépendants dans leur conception et sont joints à la fin sur la base d’une parenté générale de tonalité, ambiance ou atmosphère. Parfois l’image devance le son, parfois le son devance l’image.

Cette première publication sur Ambiances Magnétiques, en plus d’être un objet en soi, offre plusieurs visages de PA Arcand: le sonosaure, le chanteur, le performeur, le DJ, le poète visuel et l’installateur.

Pistes

  • CD-Audio

    • 1
      Paradoxal (2004)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      5m57s
    • 2
      Un casino à la radio (2004)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      16m27s
    • 3
      LS & SAX (2004)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      8m39s
    • 4
      FOX P2 (2004)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      10m00s
    • 5
      Atlas epileptic (2004)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      10m32s
    • 6
      Mut 830 ms (2004)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      6m07s
    • 7
      ww.org (2004)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      5m37s
    • 8
      Portuaire (2004)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      3m12s
    • 9
      Elopê (2004)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      2m14s
  • CD-Vidéo

    • 1
      Moultécrans (2004)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      3m01s
    • 2
      Through a talking glass (2004)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      2m22s
    • 3
      Dividing by zero is good (2004)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      7m38s
    • 4
      Astrepileptic (2004)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      5m28s
    • 5
      Cryptoréclame / Cryptodisplay (2004)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      3m50s
    • 6
      Le Muezzin de Mayabunder2 (2004)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      37m00s
    • 7
      Long string installation (2004)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      2m30s
    • 8
      Framexhibition (2004)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      3m35s
    • 9
      L’érotique du désert (2004)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      12m20s
    • 10
      L’imagination musicale (2004)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      2m15s
    • 11
      Nature morte (2004)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      1m26s
Durée totale: 118m23s