Si la radio n’apparaît pas, c’est que vous n’avez pas installé Flash ou que votre version n’est pas à jour. Vous devez également activer Javascript.

Radio ›› Songs & Dances from The Muted Note

Songs & Dances from The Muted Note est un enregistrement studio (2015) d’une série de onze chansons composées par Scott Thomson à partir des poèmes de P.K. Page (1916-2010), l’une des figures de proue de la littérature canadienne. Les chansons sont interprétées par The Disguises, le quintette dirigé par Scott et dans lequel on retrouve Susanna Hood (voix), Yves Charuest (saxophone alto), Nicolas Caloia (contrebasse) et Pierre Tanguay (batterie). Ce matériel est également à la base de The Muted Note, conçu pour la scène en 2014, interprété par The Disguises et chorégraphié par Susanna Hood en collaboration avec les danseurs Ellen Furey, Alanna Kraaijeveld et Bernard Martin, avec les éclairages de Paul Chambers. Les parties dansées, tout autant que le matériel musical, incorporent des sections improvisées, soit en solo, soit en groupe, et soutiennent activement les textes des chansons, et leur façon de parler (chanter) de l’affection que Page a toujours ressenti pour les nuances et les petits délices de la vie quotidienne. The Disguises a aussi présenté ce projet à plusieurs reprises dans un contexte exclusivement musical — habituellement dans des petites salles de concert — avec des improvisations dansées par Susanna Hood.

Quelques remarques de Scott Thomson à propos des chansons:

  • As Ten, As Twenty est un hymne laïque sur l’infinitude de l’amour. Il est dédié à Christine Duncan.
  • The Understatement est une légère samba (ou presque) que j’ai écrite avec le musicien torontois Doug Tielli (et son élégance sobre) à l’esprit.
  • Star-Gazer est un nocturne lié à jamais à Ellen Furey, qui l’a toujours dansé avec autant de passion. Il est dédié au sculpteur et peintre Jeff Schlanger qui, lorsqu’il était enfant à East Manhattan, fabriquait ses propres lentilles de télescope pour pouvoir observer le ciel la nuit.
  • Bernard Martin dansait sur The Disguises et son solo incarne à la perfection le poème dans son mélange de recherche fébrile et d’étonnement. Cette chanson est dédiée à Gordon Allen.
  • The Masks are Made by Hand and Show est un bijou de petit poème très court qui offre des perles de sagesse éternelle en utilisant un langage simple et populaire. Cette chanson est dédiée à Richard Marsella, avec qui j’ai partagé plus d’une agréable mascarade.
  • Preparation est un poème à couper le souffle qui réduit notre être à son essence fondamentale et qui témoigne du profond engagement de Page envers le sufisme. Cette chanson est dédiée à Ken Aldcroft.
  • Avec The Metal and the Flower j’ai voulu évoquer le calme d’un jardin où l’amour et la nostalgie se développent ensemble, en silence et abondamment. Elle est dédiée à Rob Clutton.
  • Picking Daffodils est dédiée à la chorégraphe Holly Small, qui s’occupe de son jardin avec la grâce d’une danseuse et de ses chorégraphies avec la passion d’un horticulteur. Le duo danse/batterie d’Alanna Kraaijeveld et Pierre Tanguay sur cette pièce a toujours suscité une réaction enthousiaste de la part du public.
  • The Mole commence très bas, grâce à l’incomparable virtuosité de Nic Caloia dans le domaine de la profondeur. La chanson est dédiée au batteur Jack Vorvis, dont le brillant travail peut se considérer “souterrain” à plusieurs niveaux.
  • This Heavy Craft est un véritable bijou ainsi que la toute première chanson du cycle que j’ai écrit. Elle m’a laissé entrevoir ce que ce projet aurait pu devenir (en incluant, bien entendu, l’éventuel crash). Elle est dédiée à Joane Hétu, qui a toujours été si généreuse et inébranlable dans son soutien.
  • Blue est assurément le seul blues qui contienne le mot “delphinium”. Il est dédié à Julia Hambleton, qui m’a, d’une façon totalement inattendue, rappelé les poèmes de P.K. Page en 2010, et dont le grand-père, Ronald — chose que j’ignorais totalement au moment où j’écrivais la chanson — a travaillé à la première édition de la poésie de Page en 1944.

Pistes

    • 1
      As Ten, As Twenty (2011)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      4m23s
    • 2
      The Understatement (2011)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      5m57s
    • 3
      Star-Gazer (2011)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      5m59s
    • 4
      The Disguises / The Masks (2011)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      6m05s
    • 5
      Preparation (2011)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      5m58s
    • 6
      The Metal and the Flower (2011)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      5m44s
    • 7
      Picking Daffodils (2011)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      3m21s
    • 8
      The Mole (2011)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      10m07s
    • 9
      This Heavy Craft (2011)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      6m23s
    • 10
      Blue (2011)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      4m20s
    • 11
      As Ten, As Twenty (Solo) (2011)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      1m36s
Durée totale: 59m47s