Michael Oesterle

Michael Oesterle: l’hiver monastique

70 consolations harmoniques
CQB 0703
2007

Si la radio n’apparaît pas, c’est que vous n’avez pas installé Flash ou que votre version n’est pas à jour. Vous devez également activer Javascript.

Radio ›› Michael Oesterle: l’hiver monastique

Ce troisième volume de la collection qb présente Clemens Merkel, violiniste du Quatuor Bozzini, dans l’hiver monastique — 70 consolations harmoniques du compositeur montréalais Michael Oesterle. C’est un monologue, une ligne ininterrompue, une longue respiration. Une collaboration unique entre trois personnalités musicales: le compositeur, l’interprète et le Tonmeister.

Rituel et équilibre, pris comme éléments de la vie monastique et de la création compositionnelle créent un parallèle entre l’ordre des moines et l’ordre de la musique, chacun existant dans un réseau de cellules hautement organisées. l’hiver monastiquefait appel à des permutations numériques simples, présentées comme harmonies musicales et exprimées en une série de motifs qui recréent l’image de la vie monastique. Le silence monastique trouve son écho dans la ligne continue du violon, un seul point d’attention qui ne permet pas d’interruption personnelle. l’hiver monastiquea été enregistrée du 5 au 12 janvier 2001 à l’Hôtellerie du monastère de Saint-Norbert (Winnipeg, Manitoba). Site patrimonial, l’Hôtellerie de Saint-Norbert a été construite en 1892 par les moines Trappistes de Notre-Dame des Prairies. L’endroit assurait aux Trappistes tranquillité et autosuffisance pendant leurs vies de prière et de travail manuel. L’Hôtellerie est devenue la maison du Centre des arts et de la culture de Saint-Norbert

Pistes

    • 1
      L’hiver monastique — 70 consolations harmoniques pour violon (Oesterle) (2000-01)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0
      75m16s
Durée totale: 75m16s