Si la radio n’apparaît pas, c’est que vous n’avez pas installé Flash ou que votre version n’est pas à jour. Vous devez également activer Javascript.

Radio ›› Geisteswissenschaften
Geisteswissenschaften
Koons (2006), 3m04s [extrait]
CD: No Type (2007) IMNT 0715

«Quand, comme aujourd’hui, on peut manger de la nourriture Tex-Mex avec des baguettes tout en écoutant du reggae et en visionnant une rediffusion de la chute du Mur de Berlin sur YouTube — en d’autres mots, quand à peu près tout se présente comme familier — ce n’est pas une surprise si certaines œuvres d’art parmi les plus ambitieuses aujourd’hui se font un devoir de rendre le familier étrange. […] Peu importe quelle accusation de mauvais goût ou de violation de marque de commerce peut être attachée à l’appropriation artistique de l’environnement médiatique dans lequel nous nageons, l’alternative — se sauver sur la pointe des pieds dans une tour d’ivoire d’insignifiance — est bien pire.» (Foster Wallace, tel que «plagié» par Jonathan Lethem dans The Ecstasy of Influence, Harper’s Magazine, février 2007)

Ce premier disque solo du compositeur A_dontigny (morceaux_de_machines, Napalm Jazz, Ensemble Camp…) est délibérément fait pour être en marge à la fois de la musique électroacoustique, de l’électronica et de l’art audio.

Conçu comme une série de petites vignettes sarcastiques, Geisteswissenschaften manie habilement les postures esthétiques des uns et des autres pour créer une mosaique sonore qui multiplie les clins d’œil à l’histoire de l’art moderne et à la philosophie. À son arsenal fait de «couper-coller» et de cut-ups, auxquels se mêlent erreurs d’encodage, citations et appropriations en tout genre, A_dontigny ajoute les interventions sonores de trois collaborateurs fidèles: Paul Dolden (violoncelle, guitare et basse électriques), Diane Labrosse (échantillonneur) et Jon Vaughn (mix).

Ode à la liberté ou manifeste contre tous les dogmes, selon l’humeur de l’auditeur, Geisteswissenschaften se veut surtout une célébration de l’indépendance d’esprit et de l’intelligence humaine, la preuve qu’il existe encore des œuvres nourries de grands espoirs.

Pistes

    • 1
      Koons (2006)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      3m04s
    • 2
      Pruitt-Igoe (2006)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      2m05s
    • 3
      Tatline (2006)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      3m33s
    • 4
      Aufbau (2006)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      2m09s
    • 5
      Die fröhliche Wissenschaft (2006)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      3m22s
    • 6
      Quelque chose d’informel (2006)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      3m41s
    • 7
      Color Field (2006)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      2m15s
    • 8
      Gutai (2006)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      2m58s
    • 9
      Recollection of Similarity (2006)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      3m04s
    • 10
      Begriffsschrift (2006)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      4m00s
    • 11
      Crowding Into the Behavioural Sink (2006)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      4m07s
    • 12
      Holzwege (2006)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      1m48s
    • 13
      Turner (2006)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      4m27s
    • 14
      All-Over (2006)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      4m16s
    • 15
      Wirkungsgeschichtesbewusstsein (2006)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      6m26s
    • 16
      Mathesis (2006)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      3m41s
    • 17
      Crowding Into the Behavioural Sink (Jon Vaughn’s Rondo Mix) (Jon Vaughn, remix) (2006)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0 (44 kHz • 16 bits)
      5m21s
Durée totale: 60m29s