Dans la presse…

«un essai écrit autour et à partir des silences du film Tystnaden (The Silence) de Ingmar Bergman» (Alexandre St-Onge)

Pistes

    • 1
      commandement s’exerçant par la bouche de celui qu’il commande l’infiniment extérieur se fait voix intérieure mais voix témoignant de la fission du secret intérieur faisant signe à autrui signe de cette donation même du signe voie tortueuse (2001)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0
      13m10s
    • 2
      ici l’obscurité n’est pas absence de lumière (ou de bruit) mais absorption au dehors (2001)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0
      15m16s
    • 3
      4'33" (2001)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0
      4m33s
    • 4
      l’attente dans la tranquilité intime au sein de laquelle tout ce qui arrive est détourné par l’attente ne laisse pas arriver la mort comme ce qui pourrait suffire à l’attente mais la tient en suspens en dissolution et à tout instant dépassée par l’égalité vide de l’attente (2001)
      • 2.0
        • Stéréo 2.0
      17m30s
Durée totale: 50m25s