La boutique des nouvelles musiques

Critique

Félix-Antoine Hamel, La Scena Musicale, no 11:9, 1 juin 2006

Le label montréalais Ambiances Magnétiques continue sa série Jazz avec ce jeune trio, dirigé par le saxophoniste Philippe Lauzier. Auteur de la majorité des thèmes, Lauzier a aussi adapté deux pièces tirées des Mikrokosmos de Bartók, et le contrebassiste Miles Perkin contribue de deux compositions. Si l’album commence de façon plutôt polie, l’usage de la clarinette basse et du soprano varie judicieusement le son, et dès la quatrième piste, Broken Glass, le groupe explore un terrain un peu plus glissant. Les deux pièces de Bartók fonctionnent très bien dans ce contexte et rappellent celles du trio Romano / Sclavis / Texier. Un petit bémol: les pièces, plutôt courtes, ne permettent pas au groupe de vraiment «faire lever» le tout, quoique la batterie de Kuster sur la finale Ivresse (un thème qui rappelle un peu Thomas Chapin) laisse entrevoir un autre registre. Un quatre étoiles pour un début prometteur.

Un quatre étoiles pour un début prometteur.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.