La boutique des nouvelles musiques

Journal d’écoute

François Couture, Monsieur Délire, 11 avril 2011

Le trio formé par Jean Derome (saxo), Normand Guilbeault (contrebasse) et Pierre Tanguay (batterie) est de retour avec, cette fois, un album studio fait de compositions originales (de Derome) et de standards (Ellington, Kirk, Dolphy, Strayhorn et Mengelberg). C’est dans ce projet que Jean Derome épanche le plus son mélodisme, ce qui fait de Danse à l’Anvers un disque convivial, facile d’approche et séduisant pour tout amateur de jazz ayant un minimum d’ouverture d’esprit. Les compos de Derome sont vraiment bien tournées, particulièrement Half-Way House et la pièce titre. Le Rip, Rig and Panic de Rahsaan Roland Kirk est splendidement fébrile et le Poor Wheel de Mengelberg soigneusement confus.

C’est dans ce projet que Jean Derome épanche le plus son mélodisme, ce qui fait de Danse à l’Anvers un disque convivial, facile d’approche et séduisant pour tout amateur de jazz ayant un minimum d’ouverture d’esprit.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.