Blogue

1 octobre 2000
Par Luc Bouquet in Écouter voir #106 (France), 1 octobre 2000

Texte

Labrosse, Diane, Tétreault, Martin: Le Mystère magnétique

Experte en échantillonnage de sons bruts et pénétrants, Diane Labrosse aime à détourner la masse sonore pour en extraire l’inattendu (Face cachée des choses / AM 036). Compositrice instantanée, improvisatrice de l’instant, elle n’a de cesse d’explorer toutes les techniques électroacoustiques existantes dans une ode à la bizarrerie avouce (Île Bizarre / AM 055). Aimant à explorer la face cachée des choses, cette accordéoniste, chanteuses et adepte de l’échantillonnage libre signe de nombreuses musiques de films (Montréal vu par, L’entrevue, Les décrocheurs d’étoiles), travaille pour le théâtre (38 contes shakespeuriens), collabore avec la chorégraphe Catherine Tardif et et obtient en 1997 une bourse du Conseil des arts du Canada en vue de l’écriture d’une pièce pour treize instruments commandée par les Espaces Sonores Illimités. Martin Tétreault aime à utiliser des disques coupés ou recollés sur ses platines tourne-disques. Comme Otomo Yoshihide, autre grand incontournable du vinyle détourné, le sociétaire d’Ambiances Magnétiques agence les sons et fait œuvre d’archivage en épinglant la voix de Maria Callas (La diva et le vinyle / AM 059) ou en faisant se rencontrer science fiction et cartoons (21 situations / AM 69).

blogue@press-1573_005 press@1573_005